Borochov Quartet & Ziv Ravitz Trio

Borochov Quartet & Ziv Ravitz Trio

Musique
ven. 05/03/2021 — 20h00
Prix Plein: 25.00€
Groupe: 20.00€
< 26 ans: 12.00€
Acheter tickets

Itamar Borochov Quartet
Itamar Borochov, trompette, chant
Rob Clearfield, piano/Rhodes
Cedric Raymond, basse
Francesco Ciniglio, drums

Ziv Ravitz Trio
Ziv Ravitz, drums
Federico Casagrande, guitare
Christophe Panzani, saxophone

Tickets

La réservation de places est obligatoire.

Email info@cube521.lu

Téléphone+ 352 521 521 (Cube 521)
+ 352 470 895 1 (luxembourgticket)


Kulturpass welcome!

Le trompettiste virtuose Itamar Borochov et Ziv Ravitz, un batteur hors-pair, nous font découvrir leurs univers musicaux.  

Itamar Borochov Quartet
Sur son nouvel album Blue Nights, une balade multiculturelle à travers les styles du Moyen-Orient fusionnant avec le jazz occidental, Itamar présente neuf morceaux dans un argot virtuose et très personnalisé qui reflète ses expériences dans le bebop, le post-bop et le rock élémentaire, avec différents dialectes d'Afrique du Nord et du Proche-Orient qui l’ont influencés pendant ses années de formation dans le creuset culturel d'Israël. Itamar Borochov emporte avec lui un son unique partout où il va. Profondément ancrée dans la tradition du jazz, sa quête de ses racines personnelles a débouché sur un amour toujours croissant pour les sensibilités musicales arabes et panafricaines – un registre naturel pour un trompettiste-compositeur élevé à Jaffa, une ville judéo-chrétienne-musulmane parfaitement intégrée. Ou comme le décrit le Downbeat Magazine, « des thèmes stupéfiants de spiritualité, d'équilibre et d'égalité ». Après avoir travaillé avec des artistes légendaires tels que Curtis Fuller et Candido Camero, et avoir été l'arrangeur et le coproducteur de la star de la musique du monde Yemen Blues, Itamar Borochov a suivi son propre chemin. Avec son premier album « Outset » (2014), honoré du « Best of 2014 » par le New York City Jazz Record, et son dernier album « Boomerang » (2016), il a été abondamment salué par la critique. Ce dernier album s'est hissé à la cinquième place du classement des téléchargements de jazz sur iTunes et a été élu « Révélation » par le Jazz Magazine.

“He must posses a superior mind.” FRANCE MUSIC

“An example of how American Jazz can merge with other cultures into a successful sound-cosmos - contemporary and looking forward, subtle, melodic, soulful.” NDR

“Borochov assert himself as a new master of the trumpet, giving new colors to the instrument, while remaining incredibly natural.” CITIZEN JAZZ (Révélation!)

 “Borochov speaks the language of a true jazz artist striving for the vital union of emotion and technique.” TOWER MAGAZINE

 

Ziv Ravitz Trio
Difficile de synthétiser en cinq mots l’essence d’un art. Cette formule légendaire prend tout son sens avec Ziv Ravitz. Après avoir sillonné les routes du jazz une décennie durant aux côtés des meilleurs, le batteur se révèle aujourd’hui dans la peau du leader. Devenu un des éléments fédérateurs d’une scène particulièrement hétéroclite, Ravitz est partie prenante de cette génération de jazzmen sans frontières géographiques et stylistiques. Son aventure musicale chemine de Beer-Sheva en Israël, à Berlin, Paris, et New-York ; arpentant les contrées d’un jazz sans ornières, définissant avec ses contemporains les contours d’une musique libre et plurielle. No Man Is An Island questionne les limites. Comment maintenir l’interaction au sein d’un trio. Comment insuffler une dynamique sans contrebasse ni piano, tout en trouvant un équilibre entre les peaux de la batterie, l’apport harmonique de la guitare et le contrepoint du soufflant au saxophone. Ravitz, c’est une personnalité hors du commun, une de celles qui n’oscille pas de la scène aux coulisses. Le vocable “charisme” revêt ici une signification toute autre, une aura qui irradie littéralement la personne et sa musique. Rompu au rôle d’accompagnateur pendant tant d’années, le leader Ziv Ravitz pourrait bien faire une carrière brillante dans un genre nouveau. Eternel catalyseur d’énergie et de talent, ce dernier dévoile le cadre d’un terrain de jeu infini. Enregistré avec Nir Felder, Gilad Hekselman et Vincent Peirani, il se produit sur scène avec Christophe Panzani (saxophone) et Federico Casagrande (guitare). En cinq mots : “No Man Is An Island” prend position pour sa génération.

Ziv Ravitz habite à Brooklyn, épicentre de la scène jazz-progressif. Il a été témoin et acteur de l’émergence de cette scène lors des 12 dernières années, en jouant avec Lee Konitz Quartet, Kurt Rosenwinkel, Mark Turner, Yaron Herman, Shai Maestro, Omer Avital, Omer Klein, Joe Lovano, Mick Goodrick, Tomasz Stanko, Esperanza Spalding, Ben Monder, Ralph Alessi, Avishai Cohen (le trompettiste), M (Mathieu Chedid)...